01/09/2011

De Gaume et d'Ardenne, un journal reconnu

logo_gaume_ardenne.jpg

Chers lecteurs,

Ce 1er septembre, jour de la rentrée des classes correspond aussi à une journée très importante pour "De  Gaume et d'Ardenne."

En avance sur les projections faites, nous avons dépassé aujourd'hui le cap des 100.000 visiteurs uniques

Cela signifie que ce journal est un média reconnu, apprécié et considéré comme une excellente source d'infos.

Nous travaillons au quotidien pour alimenter et développer l'information présente. Nos efforts sont récompensés par votre fidélité et l'interactivité dont vous faites preuve. Nous vous remercions de tout coeur pour cela.

Paradoxalement, ces derniers jours, les publications sont un peu ralenties. En effet, nous portons nos efforts sur des développements à venir assez rapidement.

Nous en profitons pour remercier chaleureusement les commerçants qui nous font confiance pour développer leur image de marque, et là aussi, nous n'avons, à ce jour, pas obtenu un seul commentaire négatif quant à l'impact de la publicité faite sur ce journal.

Il est vrai que le site www.jetrouvetout.be travaille de concert avec le journal.

Cette maginfique vitrine des commerçants de Gaume et d'Ardenne permet de bien communiquer les particularités commerciales de vous tous : chaque commerçant de nos terroirs est unique, sa façon de faire aussi.

Ces deux critères sont les priorités que le journal et le site veulent mettre en avant.

Merci à tous !

Notre journal est aussi relayé en continu sur Facebook: www.facebook.com/jdgda

03/08/2011

Forêt d'Anlier

Séjours à bois ouverts au Pays de la Forêt d'Anlier


Cet été, la Maison du Tourisme du Pays de la Forêt d’Anlier organise en collaboration avec les Gites de Wallonie les « Séjours à Bois Ouverts ». Il s’agit de plusieurs activités en semaine, en journée ou en soirée, accessibles sur réservation aux vacanciers comme aux habitants de la région.

Ce programme varié offre à tous la nature, du rêve et de la découverte : balades avec des ânes, promenades avec une guide passionnée et passionnante, contes dans un tipi d’indien, rencontre avec un artisan… A chacun de choisir une, deux ou plusieurs animations à vivre au Pays de la Forêt d’Anlier. La réservation est pour la plupart obligatoire, le nombre de participants étant limité.

Les dimanches 17 juillet et 21 août à 20h: « soirée contée sous le tipi » à Heinstert. (5€/enfant, 6€/adulte). Réservation avant le vendredi précédent l’animation.

Le mardi 19 juillet à 10h : balade guidée en forêt au départ de Louftémont (Léglise). (3€/enfant, 4€/adulte) Réservation avant le vendredi précédent l’animation.

Les mardis 26 juillet et 9 août à 19h30 : balade nocturne « Eveil des 5 sens » par le CRIE à Anlier. (3€/enfant, 4€/adulte) Réservation avant le samedi précédent l’animation.

Les mercredi 20 et 27 juillet, 10 et 24 août à 10h : « A pas d’ânes » à Léglise, balade avec des ânes en lisière des bois. (3€/enfant, 5€/adulte) Réservation avant le dimanche précédent l’animation.

Les lundis 8 et 22 août à 10h : Balade guidée en forêt au départ d’Assenois. (3€/enfant, 4€/adulte). Réservation avant le vendredi précédent l’animation.
Les jeudis 28 juillet et 25 août à 10h : débardage en forêt avec des mules au départ de Louftémont (3€/enfant, 5€/adulte). Réservation avant le lundi précédant l’animation.

Les jeudis 21 et 28 juillet, 11 et 25 août de 14 à 16h à Ebly : « Sur les traces d’un tourneur sur bois » Entrée libre, réservation non nécessaire.


Infos et réservations auprès de la Maison du Tourisme du Pays de la Forêt d’Anlier :
061/ 27 50 88 Forêt d'Anlier

Voici les animations prévues dans le cadre de « Séjours à bois ouverts » au Pays de la Forêt d’Anlier la semaine prochaine. Des activités pour tous, au contact de la nature.

Le lundi 8 août et 22 août à 10h : Balade guidée en forêt, visite de la propriété forestière du Château d’Ansembourg (avec la découverte d’une ancienne glacière). L’après-midi, pour ceux qui le veulent, visite libre de l’exposition sur les anciennes glacières en Belgique au Moulin Klepper à Neufchâteau.
(3€/enfant, 4€/adulte). Réservation indispensable

Le mardi 9 août à 19h30 : balade nocturne « Eveil des 5 sens » par le CRIE à Anlier. Pour humer les parfums, goûter fleurs et plantes sauvages, reconnaître les arbres au toucher, écouter la forêt qui se réveille au soleil couchant. Au cours de la balade, vous cueillez plantes et fruits que vous cuisinerez sur un feu de bois.
(3€/enfant, 4€/adulte). Réservation indispensable

Le mercredi 10 août à 10h : « A pas d’ânes » à Léglise, balade avec des ânes en lisière des bois.
(3€/enfant, 5€/adulte). Réservation indispensable

Le jeudi 11 août de 14 à 16h à Ebly : « Sur les traces d’un tourneur sur bois ». Autodidacte, Jean Henkinet est devenu un artisan maniant le bois, abordant chaque réalisation comme un nouveau défi à relever. Il vous accueille avec plaisir dans son atelier et vous partage son art avec passion.
Entrée libre, réservation non nécessaire

 

En cas de météo défavorable ou d’un nombre de participants insuffisants, le rendez-vous pourrait être annulé ou reporté.


Infos et réservations auprès de la Maison du Tourisme du Pays de la Forêt d’Anlier :
061/ 27 50 88

06:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Agenda, Culture, Loisirs, Manifestation, Services | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foret d'anlier, de gaume et d'ardenne |  Facebook |

07/07/2011

Pas encore en vacances, ou rien de prévu cette fois, nous pensons à vous

une-belle-journee-dans-nos-.4.jpgUn bel itinéraire "Vacances" ... chez nous !

De Gaume et d'Ardenne s'en va en balade et vous invite.

Quoi de mieux que se promener dans les plus beaux coins proches de chez soi ?

Que vous partiez ou pas à l'étranger, rien ne vous empêche de profiter de nos généreux terroirs.

Nous avons préparé un bel itinéraire à votre intention.

1ère étape: un petit déjeûné exceptionnel.

Nous vous proposons de vous rendre à Orval. Les infrastructures HORECA de l'endroit feront de ce premier, mais essentiel, repas,, un très beau moment.

Vue sur l'abbaye, sur l'étang, un cadre magnifique pour un petit déjeûné à la carte.

Bien sûr, une visite de l'abbaye est une excellente option.

2è étape: Torgny.

Vous reprendrez ensuite la route vers Virton, à votre aise. C'est en arrivant à Dampicourt que vous trouverez la route menant à Torgny, village le plus méridional de Belgique.

"La provence belge" ... C'est là que le soleil est si généreux, probablement plus que partout ailleurs en Belgique. Une petite brise vous fait tant de bien, mais, c'est aussi là que la mentalité et le style de vie sont si agréables. En effet, nous sommes encore en Belgique, mais quasi déjà en France.

Promenade, rafraîchissements à une terrasse et vous vous ferez sans aucun doute un grand plaisir en choisissant de vous restaurer à une table d'un des bien connus et réputés restaurants de l'endroit.

3è étape: La Vallée de Rabais - Virton.

Après une matinée et un début d'après-midi aussi agréables, nous vous invitons à rejoindre Virton, à une poignée de kilomètres de là.

Virton, ou plutôt sa sortie où vous trouverez sans peine cet écrin formidable qu'est la Vallée de Rabais.

Vastes étendues d'herbe, lac, soleil, détente, un des meilleurs coins pour profiter du microclimat gaumais.

Si vous avez emporté (et ce n'est qu'un exemple) un set de badmington, vous serez aux anges.

Sur place, il y aura largement de quoi se rafraîchir.

C'est sûr, vous y reviendrez.

Vous y louerez peut-être même un bungalow, histoire de savourer l'endroit et, pourquoi pas, découvrir plus à votre aise encore, les nombreuses curiosités culturelles et historiques de Virton, capitale de la Gaume.

Nous vous souhaitons une bonne balade !

08/06/2011

Une nouvelle radio associative: De Gaume et d'Ardenne

micro_neuman.jpgUn peu avant les années '80, un véritable phénomène de société envahissait les airs ou plutôt, les ondes ... Les radios libres.

Libres ... Elles ne le furent pas longtemps. La bande FM n'est pas infinie et le nombre de fréquences devait être réparti de manière équitable, à la fois pour les radios et pour les auditeurs.

La radio de tout le monde et pour tout le monde.

La radio libre, c'était ce rendez-vous avec l'ami du quartier venu partager ses goûts musicaux, ses petites colères et ses "grandes" vérités.

Le média évoluait déjà vers plus de professionnalisme quelques années plus tard avec des émissions de type "associatives". Les animateurs partaient à la rencontre d'acteurs de terrain dans des domaines variés.

Un exemple: Radio Griffon.

On ne parle que mieux que ce qu'on connaît bien.

Radio Griffon, c'était la radio locale de Neufchâteau. Au tout départ, c'est une bande de grands amis aux compétences variées, qui s'était mise autour de la création d'une radio quasi musicale.

Avènement des "cartes de soutien", des premiers publicités, des premiers fonds et la radio s'améliorait techniquement, elle changeait même de locaux. Elle avait "sa"crédibilité.

Un peu plus tard, c'est Paul Pirot (mycologue réputé) qui prenait la tranche du dimanche matin à Neufchâteau avec son émission "Cousu main".

C'était une réussite totale, probablement le meilleur taux d'écoute de toute la grille programme de la radio chestrolaise.

Evolution encore.

De nombreux jeunes feront leur entrée et produiront de l'excellent contenu. Il y en avait pour tous les goûts: musique du moment, musique classique, chansons françaises, émissions d'actualité, Radio Griffon avait "la côte" !

Un cas unique ?

Radio Griffon est l'exemple pris par connaissance de la chose. Mais, à la base, toutes les radios dites "libres" ont eu un parcours similaire.

Et aujourd'hui ?

De nos jours, les plus puissants ont pris les commandes. Les réseaux ont tout absorbé de manière parfois étonnante.

Radio Griffon est devenue Nostalgie Neufchâteau. Mais, derrière ce nom, ne se cache que la diffusion d'un "produit" national (la programmation est la même partout) et n'a, en réalité, plus aucun rapport direct avec le terroir.

Pour être clair, nous citons "Nostalgie", mais les autre réseaux opèrent de manière similaire (diffusion d'un programme unique).

Revenir à plus d'authenticité.

Nous nourrissons un véritable rêve: créer une radio "De Gaume et d'Ardenne".

Votre journal en ligne, grâce à vous tous, est un succès. Un nombre de "visiteurs uniques" au quotidien qui est plus que remarquable et toujours en augmentation, un intérêt croissant de la part des acteurs du monde culturel et, cerise sur le gâteau, beaucoup, mais, vraiment beaucoup de courriels nous parvenant des lecteurs.

C'est pourquoi, après trois ans passés à réfléchir, à "se projeter", nous pensons sincèrement que la création d'une nouvelle radio "De Gaume et d'Ardenne" est possible. Le succès serait aussi au rendez-vous.

Faire les choses correctement.

De nos jours, il y a concrètement deux possibilités de créer une radio.

Par exemple, on peut imaginer une Web Radio. Une Web Radio est un média qui s'écoute en ligne. Il en existe des milliers. On les "capte" via son ordinateur, sa tablette ou son Smart Phone. Même si certaines nouveautés sont annoncées, et parfois déjà disponibles, les Web Radios ne peuvent pas encore vous accompagner dans toutes les pièces de la maison (sauf si vous avez un réseau WIFI), en voiture, très peu de récepteurs-radios peuvent les capter, l'infrastructure technique (comprenez "un signal hertzien transportant un flux") n'étant pas encore à portée et la connection via le téléphone portable coûte assez cher.

La deuxième possibilité est de monter un projet complet. Pour nous, ceci est une étape déjà effectuée. Ce projet n'étant autre que la création d'une vraie radio FM.

Il faut alors bénéficier de l'attribution d'une fréquence de la part des autorités adéquates.

Puis, il faudra queqlues animateurs, un ou deux journaliste(s), du matériel adapté et des locaux. Nous pensons que le principal facteur est la motivation et celle-ci est présente.

Pour ne pas l'oublier, cette radio aurait son site web, serait disponible comme les autres via les récepteurs classiques, mais, en plus, aurait aussi sa version Web Radio, de nouveau, comme les autres médias.

Le but.

Parler mieux encore, plus encore des terroirs et développer une programmation intéressante, diversifiée avec du contenu propre. Rencontre avec le monde culturel de Gaume et d'Ardenne, interview, plusieurs journaux par jour et la possibilité pour les plus motivés de participer activement à cette grande aventure.

Les "indispensables".

Obtenir légalement une fréquence, du matériel et des locaux est impératif.

Certains d'entre vous ont certainement des compétences dans ces matières. Seriez-vous désireux d'entrer dans ce projet en y amenant votre valeur ajoutée ?

Quelqu'un pourrait-il introduire une demande de fréquence, la motiver, la défendre ?

Dautres se sentent-ils une âme d'animateur, de journaliste radio des terroirrs ?

Quelqu'un mettrait-il ses compétences techniques à disposition ?

Vous le comprenez, ce projet est important. A la fois, au niveau de son potentiel de réussite, de taux d'écoute et de serviablilité de l'auditeur qui, aujourd'hui, n'a pas de média radio adapté à sa région.

Si vous souhaitez travailler à la réussite de cette grande ambition, contactez-nous. Merci d'avance.

Courriel ou via notre page Facebook.

Nous avons besoin de collaborateurs. Sans cela, toute la bonne nouveauté ne suffira pas.

13:55 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Insolite, Loisirs, Musique, Services, Spécial, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : radio libre, de gaume et d'ardenne, création d'une radio |  Facebook |

15/05/2011

Edito

edito_2011.jpg

A en voir les différentes prouesses des producteurs de Gaume et d’Ardenne, on a vite compris qu’on a jamais été aussi bien chez soi, dans nos régions.

 

Courant de semaine dernière, nous reparlions encore du « Bœuf des Prairies Gaumaises » On le trouve chez les artisans boucher et même à la carte de certains restaurants.

 

Ce n’est pas tout. Les agriculteurs produisent aussi des produits succulents, des légumes des fruits irréprochables. De plus, certains petites boutiques de proximité voient le jour ici et là, permettant à tous, aussi facilement qu’ailleurs de se procurer des denrées, des marchandises de premier choix, des choses produites le plus naturellement possible.

 

Il n’y a qu’a les goûter pour comprendre que la vraie nature, celle qu’on respecte sait rendre au centuple les petits soins que nous pouvons lui proférer, sans grand frais, quelque part … naturellement.

 

Je le dirai mille fois, mais ce ne sera pas encore assez. Le respect de celle qui nous permet de vivre ne se trouve pas nécessairement dans des comportements drastiques, comme par exemple, des taxes s’abattant sur ceux qui n’ont d’autre choix pour la mobilité que prendre un véhicule.

 

Cà, c’est de la pure politique taxatoire.

 

Regardez autour de vous, vous ne pourrez que constater que le Vert n’est pas un parti, n’est pas une couleur politique ! Le Vert, c’est la Nature et nous lui devons le respect.

 

C’est peut-être le moment de redire que seule Dame Nature sait rappeler aux hommes ce qu’est l’humilité. Quand elle se déchaîne, parce que trop longtemps maltraitée, les conséquences sont terribles … Preuve qu’elle est puissante, très puissante et bien plus intelligente que n’importe qui … Ceci indiquant bien que l’intelligence n’est certainement pas « une affaire de politique ».

 

Bonne semaine à tous.

 

08:49 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edito, de gaume et d'ardenne |  Facebook |

17/04/2011

Edito

edito_2011.jpgQui n'aime pas les nouveautés ? Pour le traditionnel édito du dimanche matin sur "De Gaume et d'Ardenne", je choisis, à partir d'aujourd'hui, de changer de "caractères" et de couleur, afin de bien marquer la différence de cette rubrique par rapport à l'actualité. Je vais "la jouer" un peu plus personnel.

Il y a toujours quelque chose à dire, mais je n'aime pas beaucoup le fait que les "éditos" soient, continuellement, inspirés par l'actualité politique "chaude" selon certains, "froide" considèrent d'autres, beaucoup plus nombreux.

Ce qui a retenu mon attention cette semaine est tombé jeudi. On apprenait qu'un ministre Ecolo, M. Henry, refusait que des zonings de Gaume et d'Ardenne s'agrandissent ... Exit donc les projets des "Coeuvins" à Habay, de même pour Tintigny et refusés aussi ceux de Bertrix-Herbeumont.

Paradoxal quand on sait que le "Plan Marshall 2.0" se voulait d'être dynamique en la matière. Mais encore plus bizarre lorsqu'on sait que le même homme accepte la destruction globale du paysage entre Molinfaing et Neufchâteau, entraînant par là de graves altérations de la faune et la flore globale de l'endroit pour construire ... un raccordement ferroviaire. On pourrait penser au vieil adage disant qu'on ne fait pas d'omelettes sans cassser d'oeufs, mais, là encore, on trouve de quoi douter ...

En effet, il existait une autre piste épargnant le paysage. Le ministe le savait. Il aurait suffit de raccorder cette voie à l'ancienne L 163, à hauteur de Bernimont. Non seulement, le gain "écologique" ou "environnemental" étaient clair et immense, mais de plus (même si c'était à terme) on aurait pu encore plus privilégier le transport des marchandises par le rail, étant donné qu'au moins deux entreprises de Villeroux (Bastogne) étaient prenantes et promettaient plus d'un millier de wagons par an. Il le savait ce cher M. Henry puisque le Député Fourny l'avait interpellé en ce sens et avait d'ailleurs obtenu sa réponse ; "Cà se fera" !

Décidemment, il faut être de sang froid et bien malin pour décoder le langage politicien de certains qui, voulant laver plus "vert que vert", redéfinissent un nuancier. Un nuancier dans lequel le "vert" est dans tous ses états ... Taxes, contraintes, ... Et dire que Jean-Michel Javaux, au soir des dernières élections, disait qu' "Ecolo avait compris la leçon".

Si je côtais, je donnerais 4/10 pour la compréhension, et 0/10 (une côte négative n'étant, malheureusement, pas possible) pour la restitution de l'acquis.

06:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edito, de gaume et d'ardenne |  Facebook |

31/12/2010

Le compte à rebours final !

j-1.jpg

 

Cette fois les amis, c'est une question d'heures avant le décompte : 10 ... 9 ... 8 ... 7 ... 6 ... 5 ... 4 ... 3 ... 2 ... 1 et puis, à mort 2010, bravo 2011 !

Oui mais ... Car il y a toujours un "mais"...

Si on s'est souvenu de tout ce qui s'est passé sur un plan personnel lundi dernier, si on a veillez à ce que rien d'urgent ne vienne gâcher la fête en ce mardi, si on s'est replongé mercredi dans ce qui a fait les temps forts de l'actualité de cette année qui se termine en s'immergeant dans l'ambiance "fêtes" avec une musique omniprésente et même encore si hier, nous avons vérifier si rien ne manquait à l'appel pour un réveillon réussi, on ne s'est pas encore occupé de ... De nos bonnes résolutions !

Et oui, le temps est venu ce 31 décambre de prendre au moins 1 bonne résolution, 2 si on est vraiment volontaire et T-R-O-I-S si on est un "courageu (se)".

Que pourriez-vous faire pour que 2011 soit meilleur pour vous ? Il y a des dizaines et des dizaines de choses. Choisissez des objectifs atteignables afin de ne pas vous auto-décevoir le 1er janvier 2011 et tout laisser tomber tout le reste.

Retenez bien que nul n'est parfait ! En prenant des petites dispositions, on peut, au final, arriver à de grandes choses ! Allez, courage et souvenez-vous de ne pas vouloir "décrocher la lune" !

D'ores et déjà, bonne année 2011.

07:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Spécial | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : de gaume et d'ardenne, compte à rebours 2011 |  Facebook |