18/06/2011

Une nouvelle boutique dédiée aux produits du terroir & artisanaux à Orsinfaing: La Civanne

civanne_dgda.jpg

Courant de septembre dernier, « De Gaume et d’Ardenne » vous proposait de découvrir Civajus.

 

On y rapportait cette rencontre avec Vincent Bleyaert, responsable avec son épouse et un ami, lors de laquelle il nous confiait son enthousiasme à l’idée d’ouvrir ce pressoir à fruits.

 

Ce projet a connu le succès espéré : la saison fut une réussite.

 

Dans le même article, nous avions dévoilé un projet qui n’était pas encore connu du grand public.

 

Depuis hier vendredi, les Vergers de la Gaume sont réalité.

 

Les Vergers de la Civanne.

 

Le magasin à la ferme « Les Vergers de la Civanne » deviendra très vite votre nouvelle et excellente habitude.

 

Sur place, des produits bios et traditionnels, le  point commun : seulement des choses artisanales.

 

Une « carte » impressionnante.

 

« Les produits de la ferme » seront nombreux et tous, de grande qualité.

 

Jus de pomme naturel, grand choix de pommes, le miel des Vergers de la Civanne, la gelée de pomme, le saucisson de Highland (animaux élevés sur place).

 

« Les produits régionaux » ne sont pas oubliés.

 

Fromages de la région, œufs bios, salaison régionale, bières artisanales du terroir, on en passe et des meilleures.

 

Ouvert depuis ce vendredi 17 juin.

 

 

Le magasin sera ouvert les mercredi, jeudi et vendredi de 13h30 à 18h30.

Le samedi de 9h30 à 18h30.

 

Comme la première fois, un vent favorable nous informe qu’un nouveau projet est en cours de concrétisation, sur le même site, mais, de cela, on en reparlera. Disons simplement que les pommes, c’est excellent pour la santé !

 

Pour plus de détails, n’oubliez pas de visiter http://www.lacivanne.be/

23/04/2011

Pépinière la Gaume, le Vert dans tous ses états

logo.jpg

Le « Vert » sous toutes ses formes et dans tous ses états !

 

En Ardenne ou en Gaume, tout le monde connaît les pépinières « la Gaume ».

 

 

 

Située dans le sympathique village de Breuvanne, « la Gaume », c’est la déclinaison du vert, de l’authentique, du naturel sous toutes les formes.

 

Tout le monde la connaît cette pépinière, mais, il y a « connaître » et « connaître ».

 

Nous avons rencontré Yseult LAMBERT, la personne « chargée de communication » au sein de l'entreprise

 

Celle-ci nous emmène à la découverte de cette entreprise qui, depuis 1978, tourne rondement au fil des saisons.

 

Les Pépinières la Gaume, c’est une entreprise sociale, reconnue en qualité d’Entreprise du Travail Adapté et constituée en Société Coopérative à finalité sociale depuis 2005.

 

Un des points les plus importants est de rappeler son but social : l’intégration de personnes moins valides ou en difficultés par le biais du travail en favorisant des activités économiques viables et valorisantes de facto. Une belle et grande valeur ajoutée.

 

Pour preuve, le personnel comprend 95 travailleurs confrontés au quotidien à la réalité du marché et oeuvrant dans plusieurs secteurs :

 

-    Jardinerie, parcs et jardins, piscines naturelles, travaux de lagunage chez les clients, aménagements intérieurs et extérieurs d’habitations avec des matériaux écologiques, maçonnerie traditionnelle,          


Disons-le de suite, vous trouverez des renseignements très complets sur le site de la Gaume ( www.pepiniereslagaume.be )

 

Historique de l’entreprise, une ligne du temps.

 

1978 : La Gaume s’installe à Tintigny et remplace l’entreprise sociale « L’Aube Nouvelle ».

 

1980 : L’entreprise engage 25 personnes adjoint une activité pose de clôtures à celle des parcs et jardins.

 

1989 : la pépinière voit le jour et est destinée à approvisionner en végétaux le département de création de jardins. Véritable vitrine de l’entreprise, elle est la 4è activité de l’ETA après les parcs et les jardins, les clôtures et la maçonnerie. C’est aussi à ce moment qu’Xavier Fournier devient directeur à la demande du CA.

 

1995 : On fait peau neuve. Un nouveau nom pour l’entreprise : « Pépinières la Gaume ». Elle regroupe 4 métiers distincts, chaque secteur ayant son responsable de département.

 

2005 : L’ASBL fait place à une structure commerciale sans pour autant oublier ses objectifs sociaux.

Les Pépinières la Gaume deviennent la première SCRL-FS dans la verte province, en compagnie de deux autres ETA. L’entreprise affirme la nature commerciale de son activité et permet à ses travailleurs d’acquérir une part dans l’entreprise.

 

2008 : On réorganise. L’entreprise conforte ses 4 pôles différents : activités jardinerie (espaces verts), maçonnerie, contrat d’entreprise en paletterie et eco-construction bois. Construction d’un pavillon en éco-construction sous l’égide d’une entreprise spécialisée comme chantier didactique.

 

2009 : Reprise de l’activité culture biologique de légumes pour une consommation de proximité distribués par un réseau coopératif initié par l’ASBL Solidairement.

 

2010 : Les surfaces dédiées à la culture bio sous serre s’agrandissent de 1.000 m²

 

Des projets ? Bien sûr !

 

On prévoit l’installation d’un chauffage à plaquettes de bois pour chauffer la jardinerie, durant cette année 2011.

 

2012 : instauration d’une formation en Eco-conduite, c’est-à-dire enseigner la conduite de véhicules avec plus de sécurité et une consommation bonne pour l’économie et l’environnement.

 

Vert, c’est … vert.

 

L’objectif de l’entreprise est d’intégrer la dimension environnementale dans la totalité des ses activités.

 

L’entreprise se veut critique envers elle-même et analyse les impacts de son activité sur l’environnement.

Les nouveaux outils de communication à la rescousse.

 

Le site Internet  des Pépinières la Gaume a été revu totalement.

 

Depuis lors, l’entreprise envoie une newsletter hebdomadaire à ceux qui en font la demande en s’inscrivant sur le site.


Cette « lettre » électronique » diffuse un conseil pour les jardiniers, un conseil pour intégrer un peu de développement durable dans son quotidien, une publicité pour un événement au sein de l’entreprise. On y parle aussi de conférences organisées par des entreprises ou différents acteurs de la région.

 

On y aborde aussi des parutions en rapport avec les domaines de compétences ou abordant une thématique écologique plus globale.

 

Mais, il y a un «+» !

 

Vous êtes aussi informé des disponibilités en légumes bio !

 

Pour tout cela, une simple inscription via le site suffit.

 

Société commerciale : oui MAIS avec une dimension sociale.


Le choix des activités est guidé par la sélection de métiers valorisants adaptés à la spécificité du personnel en difficulté et peu scolarisé ou formé.

 

Culture biologique.

 

En 10 années, la part du végétal dans la pépinière était passée de 70 à 30 %. Le métier de jardinier–horticulteur mutait.

 

L’entreprise a voulu se re-déployer en développant une activité de maraîchage biologique représentant 1.600 m² de culture sous serres et 1ha50 de culture en pleine terre. Une initiative rendue possible avec le partenariat de l’ASBL Les Grosses Légumes assurant commandes et distribution de production légumière.

 

280 consommateurs adhèrent au projet, le personnel compte à présent deux emplois. De plus, cette activité complète le temps de travail du personnel de la Pépinière.

 

Une mutation permanente.

 

Lorsqu’on visite les Pépinières la Gaume, on est loin de penser à toute cette équipe faite de personnes ayant en tête des objectifs précis.

 

Nous en avons parlé, il y a une dimension orientée vers le commercial, mais, et depuis le départ, il y a surtout cette volonté de toujours vouloir mieux faire en matière d’offres.


De plus, il faut insister sur cette dimension sociétale de l'entreprise, qui intègre les différents piliers que sont l’économique, le social, l’environnemental et la bonne gouvernance.

 

Les Pépinières la Gaume n’ont pas de secret, mais une alchimie permettant de faire de la nature, une amie qui fournira toutes ses plus belles choses à ceux la courtisant avec respect, et à Breuvanne, la Pépinière la Gaume sait y faire.

25/11/2010

Le safran de gaume

safran.jpgEvènement au marché fermier de Han.

On le sait, tous les vendredi soir, de 17 à 20h, la production des artisans est mise en valeur.

Ce vendredi, l'évènement, ce sera la présentation du safran gaumais. Les premiers producteurs de la région le présenteront. Ces innovateurs sont Pascal Cherain et Véronique Merville. Un rendez-vous à ne pas manquer.

Renseignements : 0479/43.74.19 - 063/44.00.68 - anne.leger@halledehan.be

10:10 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Actualité, Agenda, Spécial | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : han, bio, gaume, marché fermier |  Facebook |

12/04/2010

Manger,Bouger.

Manger-bouger

« Manger Bouger », un label récompensant les écoles s’impliquant dans une alimentation saine et un programme d’activité physique.

 

Ce label est décerné depuis 3 ans déjà. Manger sain, faire de l’exercice sont deux des principales conditions à l’obtention du dit label.

 

70 établissements scolaires ont déposé candidature auprès de la Communauté française, 52 l’ont reçu, dont 10 dans notre verte province.

 

A noter parmi les différentes mesures prises par les écoles primées, la suppression des distributeurs de soda.

 

Si la perte économique est certaine pour les écoles faisant ce choix, les responsables veulent clairement désigner les priorités.

 

A noter aussi que des fruits sont disponibles lors des récréations. A la cantine, des repas tendant à l’ équilibre alimentaire sont conseillés.

 

Pour ce qui est de l’activité physique, 2 heures par semaine de gym sont prévues. C’est sans compter sur le tournoi de mini-foot et ses entraînements et autres tournois inter-écoles qui fédèrent les amateurs.

07:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaume, ardenne, ecoles, bio |  Facebook |

Culture Bio.

legumes

Culture bio au potager.

 

C’est le sujet dont débattra le Cercle horticole de Chiny – Florenville lors d’une conférence au Cercle St Pierre à Jamoigne, le mardi 27 avril dès 20 heures.

 

Patricia Collard parlera de « La culture biologique au potager ».

 

Membres et non-membres sont invités.

 

L’entrée est gratuite.

07:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bio, chiny, florenville |  Facebook |

09/04/2010

Athénée d'Izel : le BIO à l'honneur.

bio

L’athénée royal de Izel détient le label « Manger Bouger » depuis 2009. Idées et projets sont d’actualité. L’école implantée en plaine campagne a une option « horticulture », cela lui permettant de cultiver ses fruits et légumes.

Chaque jour, un choix varié de fruits et légumes frais et du potage maison sont proposés à la cantine de l’établissement scolaire.

Mais, ce n’est pas tout. La même école est entrée dans une véritable « dynamique » du sujet. Ainsi, une fontaine à eau a été installée, le distributeur de friandises supprimé et le distributeur de soda sucrés risque de connaître le même sort.

A la cantine, le nombre de fritures a été revu à la baisse, tout comme le dosage de mayo dans les sandwichs. Cette suggestion émanant des élèves eux-mêmes.

Même dans les menus, la tendance « BIO » tend à s’imposer. 

06:30 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : izel, bio |  Facebook |

02/04/2010

Mangez bio.

bio      Image thématique.

L’ASBL CAG et Solidairement lance une initiative très intéressante visant à soutenir le travail des producteurs locaux de nos Terroirs. A partir de juin.

 

Le tout se déroulera au SI, place de la gare à Marbehan.

 

Chaque jeudi, vous pourrez avoir un panier de légumes bio émanant de nos régions.

 

Lorsqu’on évoque la « solidarité », on parle aussi de « donnant-donnant ».

 

Un abonnement courant du 1er juin au 28 février 2011 est disponible.

 

Le panier unitairement coûte 15 €. Il sera hebdomadaire et contiendra 6 légumes bio. Le paiement peut-être mensuel ou fait en une fois, cela permettant de « pré-payer » les producteurs.

 

Mails, gazettes d’infos (avec recettes, conseils, …) parviendront régulièrement aux abonnés.

 

Notons qu’en Belgique, tous les 3 jours, un fermier doit cesser son activité, raison suffisante pour obtenir un geste de solidarité.

 

Avec «Les Grosse Légumes », on peut donc apporter un début de solution puisqu’on fait vivre les producteurs régionaux.

 

Lesgrosseslegumes@laposte.net

 

063/41.15.96

 

http://grosses.legumes.over-blog.com

 

Attention, inscription obligatoire avant le 15 avril 2010.

09:55 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marbehan, gaume, ardenne, bio |  Facebook |