01/09/2011

De Gaume et d'Ardenne, un journal reconnu

logo_gaume_ardenne.jpg

Chers lecteurs,

Ce 1er septembre, jour de la rentrée des classes correspond aussi à une journée très importante pour "De  Gaume et d'Ardenne."

En avance sur les projections faites, nous avons dépassé aujourd'hui le cap des 100.000 visiteurs uniques

Cela signifie que ce journal est un média reconnu, apprécié et considéré comme une excellente source d'infos.

Nous travaillons au quotidien pour alimenter et développer l'information présente. Nos efforts sont récompensés par votre fidélité et l'interactivité dont vous faites preuve. Nous vous remercions de tout coeur pour cela.

Paradoxalement, ces derniers jours, les publications sont un peu ralenties. En effet, nous portons nos efforts sur des développements à venir assez rapidement.

Nous en profitons pour remercier chaleureusement les commerçants qui nous font confiance pour développer leur image de marque, et là aussi, nous n'avons, à ce jour, pas obtenu un seul commentaire négatif quant à l'impact de la publicité faite sur ce journal.

Il est vrai que le site www.jetrouvetout.be travaille de concert avec le journal.

Cette maginfique vitrine des commerçants de Gaume et d'Ardenne permet de bien communiquer les particularités commerciales de vous tous : chaque commerçant de nos terroirs est unique, sa façon de faire aussi.

Ces deux critères sont les priorités que le journal et le site veulent mettre en avant.

Merci à tous !

Notre journal est aussi relayé en continu sur Facebook: www.facebook.com/jdgda

18/06/2011

Une nouvelle boutique dédiée aux produits du terroir & artisanaux à Orsinfaing: La Civanne

civanne_dgda.jpg

Courant de septembre dernier, « De Gaume et d’Ardenne » vous proposait de découvrir Civajus.

 

On y rapportait cette rencontre avec Vincent Bleyaert, responsable avec son épouse et un ami, lors de laquelle il nous confiait son enthousiasme à l’idée d’ouvrir ce pressoir à fruits.

 

Ce projet a connu le succès espéré : la saison fut une réussite.

 

Dans le même article, nous avions dévoilé un projet qui n’était pas encore connu du grand public.

 

Depuis hier vendredi, les Vergers de la Gaume sont réalité.

 

Les Vergers de la Civanne.

 

Le magasin à la ferme « Les Vergers de la Civanne » deviendra très vite votre nouvelle et excellente habitude.

 

Sur place, des produits bios et traditionnels, le  point commun : seulement des choses artisanales.

 

Une « carte » impressionnante.

 

« Les produits de la ferme » seront nombreux et tous, de grande qualité.

 

Jus de pomme naturel, grand choix de pommes, le miel des Vergers de la Civanne, la gelée de pomme, le saucisson de Highland (animaux élevés sur place).

 

« Les produits régionaux » ne sont pas oubliés.

 

Fromages de la région, œufs bios, salaison régionale, bières artisanales du terroir, on en passe et des meilleures.

 

Ouvert depuis ce vendredi 17 juin.

 

 

Le magasin sera ouvert les mercredi, jeudi et vendredi de 13h30 à 18h30.

Le samedi de 9h30 à 18h30.

 

Comme la première fois, un vent favorable nous informe qu’un nouveau projet est en cours de concrétisation, sur le même site, mais, de cela, on en reparlera. Disons simplement que les pommes, c’est excellent pour la santé !

 

Pour plus de détails, n’oubliez pas de visiter http://www.lacivanne.be/

28/05/2011

Au P'tit Bénéfice à Marbehan: le barbecue, c'est notre affaire !

log_04.jpg

2011 nous offre un très beau printemps. Cela nous mène à reprendre de très bonnes habitudes délaissées, par la force des choses, depuis l’an dernier.

 

Ainsi, le P’tit Bénéfice (Grand-Rue, Marbehan) veut vous proposer les dernières nouveautés en matière de barbecue.

 

Rien ne manque : ni les modèles, ni les prix « action ».

 

L’idée du traditionnel sac de charbon de bois et du bon vieux barbecue quasi « percé » par les années tend à disparaître.

 

En effet, la technologie permet aujourd’hui à une (si ce n’est la plus grande) marque d’innover : Weber et ses barbecues, tout est fait pour que vos papilles frémissent de bonheur.

 

Au P’tit Bénéfice, on y trouvera ces nouveautés Weber. Non seulement, elles sont en magasin mais, si vous voulez déjà vous mettre l’eau à la bouche, elles se trouvent aussi sur le site du magasin : www.petitbenefice.com

 

Des prix « action » !

 

La politique de longue date qu’applique le P’tit Bénéfice est, vous le savez, de vous proposer les nouveautés dans les meilleures marques mais aussi de tout faire pour que vous puissiez en profiter.

 

Dès lors, en visitant le site, vous remarquerez la différence entre « le prix tarif » et « le prix action ».

 

Une différence plus que sensible qui vous permettra de vous procurer le modèle de votre choix et, déjà, les meilleurs choses à y faire cuire sans que le porte-feuille n’en souffre.

 

On le sait : la différence se trouve dans les détails. Ainsi, sur place, vous trouverez aussi une gamme d’accessoires Weber pour compléter votre « plaisir du barbecue ».

 

Le sens du service.

 

Au P’tit Bénéfice, on connaît la clientèle, on la respecte.

 

On a donc compris qu’il n’était toujours facile d’embarquer le barbecue flambant neuf dans la voiture familiale et, à l’arrivée, d’assembler les différents éléments.

 

On vous évite donc les petits ou gros énervements !

 

Choisissez votre barbecue et le P’tit Bénéfice vous le livrera et le montera gratuitement.

 

Comme « sens du service », difficile de faire mieux.

 

Une offre toujours complète et de saison.

 

Le P’tit Bénéfice vous propose aussi de découvrir (dès son site Internet) une gamme compète de machines et outils pour les travaux d’extérieurs : pelouses, jardins, petit et gros matériel, rien n’est laissé au hasard.

 

De plus, personne n’est oublié puisque vous trouverez aussi toutes les informations et illustrations des jeux d’extérieur.

 

Un conseil d’ami : visitez sans tarder le site du P’tit Bénéfice !

DSC_0003.JPG

DSC_0005.JPG

DSC_0008.JPG

DSC_0009.JPG

DSC_0013.JPG

 

02/05/2011

Betty Stiernon expose !

bs1.jpgVous vous souvenez certainement d'un article assez récent que nous avions dédié à une artiste tintignolaise : Betty Stiernon.

Ceux qui ne la connaisaient pas encore ont été à sa rencontre via notre journal et, bien entendu, par la visite de son site Internet.

Betty Stiernon, c'est l'art de l'aérographe (airbrush) dans toute sa splendeur.

Les amateurs ne s'y trompent pas.

Ainsi, notre peintre gaumaise va exposer au Grand-Duché de Luxembourg.

C'est avec grand plaisir que nous vous transmettons l'invitation.

Betty Stiernon

Artiste peintre

Grand’rue

6730 Tintigny   (province de Luxembourg)

Belgique

 

Apres Esch- sur- Alzette,  Lellingen,  Mondorf, La madeleine, Bertrange, Pétange, Steinfort … Betty Stiernon  continue sa progression au Luxembourg. Elle présente  une vingtaine de tableaux à la galerie du Moulin d’Asselborn à ASSELBORN .du 3 au 26 mai 2011.

 

Ses œuvres, réalisées en peinture émaillées, satinées ou brillantes  ont  été de nombreuses fois  primées  au niveau national et international..,   Namur, Blankenberge, Paris, Rome….

(Voir mon CV artistique)

 

La technique de l’aérographe, (airbrush) qu’elle  pratique à main levée est peu répandue, elle permet de réaliser des effets spéciaux., des fondus.

 

VISITEZ  son site : http://www.bettystiernon.net

 

Si vous souhaitez relire l'article consacré à Betty Stiernon, cliquez ici.

betty stiernon,peinture aerographe,airbrush,exposition,grand-duché

23/04/2011

Pépinière la Gaume, le Vert dans tous ses états

logo.jpg

Le « Vert » sous toutes ses formes et dans tous ses états !

 

En Ardenne ou en Gaume, tout le monde connaît les pépinières « la Gaume ».

 

 

 

Située dans le sympathique village de Breuvanne, « la Gaume », c’est la déclinaison du vert, de l’authentique, du naturel sous toutes les formes.

 

Tout le monde la connaît cette pépinière, mais, il y a « connaître » et « connaître ».

 

Nous avons rencontré Yseult LAMBERT, la personne « chargée de communication » au sein de l'entreprise

 

Celle-ci nous emmène à la découverte de cette entreprise qui, depuis 1978, tourne rondement au fil des saisons.

 

Les Pépinières la Gaume, c’est une entreprise sociale, reconnue en qualité d’Entreprise du Travail Adapté et constituée en Société Coopérative à finalité sociale depuis 2005.

 

Un des points les plus importants est de rappeler son but social : l’intégration de personnes moins valides ou en difficultés par le biais du travail en favorisant des activités économiques viables et valorisantes de facto. Une belle et grande valeur ajoutée.

 

Pour preuve, le personnel comprend 95 travailleurs confrontés au quotidien à la réalité du marché et oeuvrant dans plusieurs secteurs :

 

-    Jardinerie, parcs et jardins, piscines naturelles, travaux de lagunage chez les clients, aménagements intérieurs et extérieurs d’habitations avec des matériaux écologiques, maçonnerie traditionnelle,          


Disons-le de suite, vous trouverez des renseignements très complets sur le site de la Gaume ( www.pepiniereslagaume.be )

 

Historique de l’entreprise, une ligne du temps.

 

1978 : La Gaume s’installe à Tintigny et remplace l’entreprise sociale « L’Aube Nouvelle ».

 

1980 : L’entreprise engage 25 personnes adjoint une activité pose de clôtures à celle des parcs et jardins.

 

1989 : la pépinière voit le jour et est destinée à approvisionner en végétaux le département de création de jardins. Véritable vitrine de l’entreprise, elle est la 4è activité de l’ETA après les parcs et les jardins, les clôtures et la maçonnerie. C’est aussi à ce moment qu’Xavier Fournier devient directeur à la demande du CA.

 

1995 : On fait peau neuve. Un nouveau nom pour l’entreprise : « Pépinières la Gaume ». Elle regroupe 4 métiers distincts, chaque secteur ayant son responsable de département.

 

2005 : L’ASBL fait place à une structure commerciale sans pour autant oublier ses objectifs sociaux.

Les Pépinières la Gaume deviennent la première SCRL-FS dans la verte province, en compagnie de deux autres ETA. L’entreprise affirme la nature commerciale de son activité et permet à ses travailleurs d’acquérir une part dans l’entreprise.

 

2008 : On réorganise. L’entreprise conforte ses 4 pôles différents : activités jardinerie (espaces verts), maçonnerie, contrat d’entreprise en paletterie et eco-construction bois. Construction d’un pavillon en éco-construction sous l’égide d’une entreprise spécialisée comme chantier didactique.

 

2009 : Reprise de l’activité culture biologique de légumes pour une consommation de proximité distribués par un réseau coopératif initié par l’ASBL Solidairement.

 

2010 : Les surfaces dédiées à la culture bio sous serre s’agrandissent de 1.000 m²

 

Des projets ? Bien sûr !

 

On prévoit l’installation d’un chauffage à plaquettes de bois pour chauffer la jardinerie, durant cette année 2011.

 

2012 : instauration d’une formation en Eco-conduite, c’est-à-dire enseigner la conduite de véhicules avec plus de sécurité et une consommation bonne pour l’économie et l’environnement.

 

Vert, c’est … vert.

 

L’objectif de l’entreprise est d’intégrer la dimension environnementale dans la totalité des ses activités.

 

L’entreprise se veut critique envers elle-même et analyse les impacts de son activité sur l’environnement.

Les nouveaux outils de communication à la rescousse.

 

Le site Internet  des Pépinières la Gaume a été revu totalement.

 

Depuis lors, l’entreprise envoie une newsletter hebdomadaire à ceux qui en font la demande en s’inscrivant sur le site.


Cette « lettre » électronique » diffuse un conseil pour les jardiniers, un conseil pour intégrer un peu de développement durable dans son quotidien, une publicité pour un événement au sein de l’entreprise. On y parle aussi de conférences organisées par des entreprises ou différents acteurs de la région.

 

On y aborde aussi des parutions en rapport avec les domaines de compétences ou abordant une thématique écologique plus globale.

 

Mais, il y a un «+» !

 

Vous êtes aussi informé des disponibilités en légumes bio !

 

Pour tout cela, une simple inscription via le site suffit.

 

Société commerciale : oui MAIS avec une dimension sociale.


Le choix des activités est guidé par la sélection de métiers valorisants adaptés à la spécificité du personnel en difficulté et peu scolarisé ou formé.

 

Culture biologique.

 

En 10 années, la part du végétal dans la pépinière était passée de 70 à 30 %. Le métier de jardinier–horticulteur mutait.

 

L’entreprise a voulu se re-déployer en développant une activité de maraîchage biologique représentant 1.600 m² de culture sous serres et 1ha50 de culture en pleine terre. Une initiative rendue possible avec le partenariat de l’ASBL Les Grosses Légumes assurant commandes et distribution de production légumière.

 

280 consommateurs adhèrent au projet, le personnel compte à présent deux emplois. De plus, cette activité complète le temps de travail du personnel de la Pépinière.

 

Une mutation permanente.

 

Lorsqu’on visite les Pépinières la Gaume, on est loin de penser à toute cette équipe faite de personnes ayant en tête des objectifs précis.

 

Nous en avons parlé, il y a une dimension orientée vers le commercial, mais, et depuis le départ, il y a surtout cette volonté de toujours vouloir mieux faire en matière d’offres.


De plus, il faut insister sur cette dimension sociétale de l'entreprise, qui intègre les différents piliers que sont l’économique, le social, l’environnemental et la bonne gouvernance.

 

Les Pépinières la Gaume n’ont pas de secret, mais une alchimie permettant de faire de la nature, une amie qui fournira toutes ses plus belles choses à ceux la courtisant avec respect, et à Breuvanne, la Pépinière la Gaume sait y faire.

20/04/2011

Le retour d'une légende

vespa.jpg

Les premières VESPA sont à présent en stock chez Collard Motos - Voir les motos neuves en stock

En 1946, la première Vespa sort de fabrication. 7 ans plus tard, 10.000 points de vente existent à travers le monde.

La Vespa, produit typiquement italien, est synonyme de liberté, mobilité et convivialité.

Un véritable phénomène de société.

la deuxième guerre est terminée et la compagnie industrielle Piaggio ne peut plus construire d'avion, cette activité étant interdite en Italie.

Diversification oblige, Enrico Piaggio décide de la création d'un deux-roues.

Son cahier des charges est clair: développer un mode de transport moderne et économique, à la fois pour homme et femme et ne salissant pas les vêtements (contrairement aux motos d'époque).

Derrière ces quelques mots, un concept modial était annoncé: la Vespa.

Dès le premier modèle, des inédits sont là. Moteur protégé par une coque, monté sur la roue arrière, ce qui donne une place incroyable pour les pieds à l'avant. Sur l'aile arrière, figure même un coffre ou l'installation d'une roue de secours.

Je t'aime ... à l'Italienne.

La Vespa a été - et reste - un signe de ralliement d'une certaine jeunesse. Elle incarne la folle époque du début des années d'or, les Golden Sixties, et suggère la douceur de la vie à l'Italienne.

Par exemple, dans les années 60', un mouvement de jeunesse anglais utilisait ce scooter comme signe de reconnaissance, c'était à Brighton.

Il suffit aussi de (re)voir le film inspiré par les Who, "Quadrophonia" pour s'apercevoir que le véhicule était placé au cetre d'une jeunesse un rien rebelle mais assoiffée d'indépendance.

Exploits et dates.

Sur une Vespa, Giancarlo Tiromi atteint le cercle articque.

Sur une Vespa, Roberto Patrignani joint Milan à Tokyo.

Fifties et sixties: la Vespa est immortalisée au cinéma dans des films comme "Vacances romaines" ou "La Dolce Vita".

1980, 4 Vespa s'attaquent au Paris-Dakar, 2 franchissent la ligne d'arrivée.

1988, 10.000.000 d'exemplaires vendus dans le monde depuis la création.

2011: le retour.

La Vespa revient en force dès maintenant.

Piaggio lui a fait passer les test de la norme Euro 3.

Le ronronnement modéré de la Vespa risque de nous faire passer un été ... à l'Italienne.

Avec la courtoisie de Collard Motos, concessionnaire Vespa.

www.collardmotos.com

10:34 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Les artisans de nos terroirs, Spécial | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vespa, collard motos |  Facebook |

06/04/2011

Mister Genesis Imaginary, la sono Lune de Miel, vous-vous souvenez ?

platine_disque.jpgTout début des années 80', un petit disque de couleur argent arrivait dans les foyers.

Le Compact Disc révolutionna la manière dont le mélomane, averti ou non, pouvait apprécier la musique. On a dit de lui qu'il était parfait car ne comportant qu'une information de type binaire: 0 et I. Pour les connaisseurs, la différence est totale, l'erreur de lecture impossible, bref, la musique était pure.

Courant des années 2000, une tendance s'amorçait. Plusieurs DJ réputés recommençaient à utiliser les vinyls. Du coup, pas mal d'amateurs de musique sortirent des cartons les platines tourne-disque remisées. Les accompagant, les disques 33 et 45 trs collectés pendant de nombreuses années.

Les magazines spécialisés s'emparèrent du sujet et, interviews de spécialistes à la clé, on reconnaissait une "chaleur, une précision" propres aux disques d'antan.

Plus récemment, le coffret contenant tous les disques des Beatles sortaient en CD. Il n'a guère fallu de temps pour que les amateurs érudits découvrent des sons spéciaux provenant des vinyls d'époque et ne figurant pas sur les CD "remasterisés".

Le clou est plié: le vinyl est particulier et bien que beaucoup plus fragile, présentent des qualités parfois supérieures à celles du CD.

Aujourd'hui, de plus en plus d'artistes sortent leurs chanson et en CD et en vinyl.

Tant en Gaume qu'en Ardenne, il y a des noms qui ont laissé beaucoup de traces.

Si vous êtes quadra ou même quinqua, vous vous souviendrez sûrement des sonos mobiles "Mister Genesis Imaginary" ou "Lune de Miel."

40 ans d'activités, un succès reconnu, la plus grande disco mobile des 70's, 80's, 90's crée l'évènement juste avant le printemps 2011.

Vinyl Collector.

Les sonos ont élu domicile (commercial) chez Luc d'Odémont, au nouveau zoning de Semel (Neufchâteau).

On ne va pas y danser, mais, on vous proposera de quoi faire.

En effet, les disques vinyls collector des discos sont mis en vente à des prix dérisoires.

En clair, vous avez à présent la possibilité de vous procurer tous les succès sur lesquels vous avez dansé, sur lesquels vous avez vous-même, gravé vos meilleurs moments, vos meilleurs souvenirs.

Disques vinyls, pochettes originales ... Luc d'Odémont présente aussi un rayon fait de platines tourne-disque traditionnelles et des ensembles Hi-Fi permettant de frissoner de bonheur.

Pour en avoir fait personnellement l'expérience, je garantis les sensations.

A venir aussi chez Luc d'Odémont une semaine d'expo de matériel sono et lumières avc JB Systems.

www.digitechno.be

www.jetrouvetout.be

09:25 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Insolite, Les artisans de nos terroirs, Loisirs, Musique, Spécial | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |