04/09/2011

Edito

edito_2011.jpgNous voici donc déjà le 4 septembre. Il y a des sujets incontournables.

La rentrée des classes des plus jeunes, c'était le 1er septembre, les autres, ce sera pour ce lundi 5.

On a beau dire, mais on se souvient tous du parfum d'un nouveau cartable, du charme d'un nouveau stylo-plume ou encore des fardes et classeurs multicolores ... C'est quelque chose d'inoubliable.

Inoubliable aussi, le fait d'arriver à l'école, pour la première fois, en maternelle. Difficile de quitter pour l'espace de quelques heures seulement ses parents ... Puis les classes primaires et les tas de choses qui changent brusquement, puisqu'en primaire, on ne joue que rarement, on travaille. Et puis le secondaire arrive et l'adolescence vient encore changer la donne. Franchement, en écrivant ces quelques mots, je me rends compte que même pour les enfants et adolescents, rien n'est vraiment facile.

Je consulte au quotidien le blog du Chestrolais et je vous conseille de le visiter en vous servant de ce lien. Notre ami de Neufchâteau a réalisé quelques photos montrant la rentrée des classes de plus jeunes ce 1er septembre.

Moi, la première fois où j'ai mis les pieds en maternelle, c'était en 1967. Le reportage du Chestrolais date du 01/09/2011, et bien, malgré le temps écoulé, j'y retrouve les sensations d'antan.

Tout change, mais tout reste ... Un autre paradoxe.

Bonne semaine à tous.

06:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edito, gaume, ardenne |  Facebook |

28/08/2011

Edito

edito_2011.jpgCette fois, on y est ! C'est la rentrée. Scolaire pour les uns, professionnelle pour les autres.

Certes, il y a encore des personnes qui vont seulement partir en vacances, ou du moins prendre du repos, il s'agit de ceux pour qui l'été est le temps de la haute saison.

Ce qui est à espérer, c'est que vous tous ayez bien profité de ces quelques semaines. Bien entendu, si vous êtes resté sous notre ciel "national", vous avez constaté qu'il a tenu ses promesses traditionnelles, mais çà, c'est une autre histoire.

En tous les cas, que cette nouvelle "saison" vous soit agréable et que le contexte général vous donne l'occasion de vous réadapter très vite à la vie quotidienne et à ses obligations.

De notre côté, nous aurons assez vite de bonnes nouvelles à donner. Des changements, des nouveautés pour un journal de plus en plus apprécié, et çà, nous vous le devons. Soyez-en tous remercié !

Bonne rentrée à tous.

06:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edito, gaume, ardenne |  Facebook |

21/08/2011

Edito

edito_2011.jpgDimanche 21 août 2011 ... Allons, disons qu'il reste pour une semaine encore un certain parfum de vacances.

Mais, quelle actualité !

A TABLE ! Les irréductibles ont repris les chaises et recommencent à se parler. C'est qu'il faut un gouvernement ! "Inutile" pensent beaucoup. Les "affaires courantes" sont de véritables 4x4, on a pu le constater, dès qu'il manque une once de possibilité, on élargit les compétences, et tout va bien. Alors, "être assis à la table", désolé Messieurs, Mesdames, mais, pour nous, les citoyens, çà ne signifient plus rien ! Ou plutôt, j'irais même jusqu'à dire que vous nous dérangez avec cette habitude devenue stupide de faire intrusion dans les JT ... Beaucoup renoncent à suivre votre série de feuilletons classée "Z" et se retournent vers les chaînes où des jeux bien plus intelligents sont diffusés à 19H ! De toute façon, on sait que rien ne s'arrangera plus jamais, alors, à quoi bon ?

L'été, les vacances, les festivités, le DRAME ! Pukkelpop: 5 morts, 140 blessés, des orages très violents et locaux, des innondations et voilà que le divertissement de ceux qui ont vraiment besoin de se ressourcer EUX (pas comme certains de la rue de la Loi) apporte mort et désolation ... Un comble !

Mais ce n'est pas tout ! Voilà les bourses qui partent en vrille. En même temps, la "crise" '(encore elle) menace la zone € et l' € lui-même ... Mais quelle est donc cette monnaie de singe ?

Enfin, je me rends compte que nous ne sommes vraiment pas du tout gâtés ! Un mois d'août pourri, des jours classés "rouges", même "noirs" sur les routes ajoutant à la nostalgie des vacances, une pénibilité de plus. Que voulez-vous, c'est ainsi ...

Bonne semaine à tous.

06:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edito, gaume, ardenne |  Facebook |

14/08/2011

Edito

edito_2011.28.jpgHier samedi 13 août, quinze ans plus tôt exactement, l'affaire Dutroux envahissait les médias du monde entier.

Oui, cela se passait "près de chez nous". Le détonateur fut l'enlèvement de la jeune Laetitia Delhez, à Bertrix. Que dire pour la suite ? On sait tous la peine, le chagrin, la honte et le sentiment de haine que cette affaire a causé.

Quinze ans après, que reste-t-il de ce drame ?

La réforme des polices, le souvenir de la Marche Blanche ... Tiens la Marche Blanche !  Parlons-en. Les organisateurs (en partie) furent reçus par JL Dehaene. Promesses, paroles et vent: cela résume-t-il le résultat de cette rencontre sur un coin de table ce dimanche après-midi là ?

On pourrait en avoir l'impression. On se souvient que M. Bourlet a été muselé (souvenez-vous de la fameuse phrase en direct sur la RTBF " J'irai jusqu'au bout, si on me laisse faire" (24 août 1996) - (citation où le Magistrat faisait référence à l'affaire des titres volés) et que M.Connerotte a été débarqué ! Diable, une assiette de spaghettis a fait force de loi !

Quinze ans plus tard, un inculpé de l'époque (Michel Nihoul) a été mis hors de cause, un autre (Lelièvre) a demandé la liberté conditionnelle, ce qui lui fut refusé et Michèle Martin a obtenu la sienne mais reste en prison, aucune "structure" ne voulant ou ne pouvant la recevoir.

Dutroux, qu'on ne s'y trompe pas, coule des jours paisibles, au frais du contribuable, dans sa cellule de prison. Et il en a des avantages ! C'est qu'il n'est pas question qu'il soit exposé aux risques d'une détention ordinaire ! Non ! Il fut même dit dans la presse qu'on lui octroyait des avantages propres à lui rendre la vie douce, toujours plus douce.

Quinze ans plus tard, il y a cette enquête assez aboutie que pour avoir permis la tenue d'une Cour d'Assise.

Pourtant, chacun de souvient de cette polémique autour de l'analyse de pièces voulue par Michel Bourlet et non souhaitée par le juge Langlois. Revenir sur la forme et le fond ne m'appartient pas, mais donner mon avis est faisable:  a-t-on analysé l'essentiel ? A-t-on fait tout pour voir si une "autre" vérité était simplement plausible ?

Je n'en sais rien, mais toute cette histoire, je le redis, quinze ans plus tard, laisse de sinistres traces dans le coeur et la mémoire de l'opinion publique.

Un exemple encore. Je suis Chestrolais et j'ai vécu, quasi en temps réel, la tentative d'évasion de Dutroux. On le sait, il sera repris quelques heures plus tard dans une forêt proche de Straimont, entre Neufchâteau et Florenville.

On dira, côté des enquêteurs, qu'on "suppose" que le monstre de Marcinelle voulait atteindre la France. Pourtant, se rendre dans une forêt, alors qu'il dispose d'une voiture qu'il a volée, n'est certainement pas le moyen le plus rapide pour y parvenir.

Dans la région, certains habitants proches de l'endroit où Stéphane Michaux (garde forestier) a tenu Dutroux en respect jusqu'à l'arrivée des forces de l'ordre, ont une idée bien différente à ce propos. Les questions adéquates furent-elles posées à propos de tous ceux connaissant la particularité des lieux ? Si la réponse est négative, on peut parler de lacune, si elle est positive, on en a pas tenu compte et là, on frôle (si on ne l'atteint) la non-prise en charge d'éléments pouvant mener à la découverte d'une "nouvelle vérité". Ce que je dis ne soulève pas le moindre doute quant à l'intégrité des enquêteurs, de la Justice ou d'autres instances, mais, des questions restent posées, les réponses ne pourront probablement jamais être données et la vie continue ...

Mais quelle vie pour les personnes traumatisées ?

Il est à souhaiter le plus fortement possible que pareille journée qu'un 13 août 1996 ne se reproduise à nouveau.

L'affaire de cet infâme personnage a terni de manière indélébile, la Belgique et ses habitants. Puisse le sort épargner la terre entière de ce genre de "saloperie humaine" qu'est ce pitoyable Dutroux.

Autant que possible, bonne semaine à tous.

 

05:55 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edito, gaume, ardenne |  Facebook |

07/08/2011

Edito

edito_2011.28.jpgLe 22 juillet 2011, le monde n'en revenait pas. Un individu du nom de Breivik commettait un véritable massacre, à l'aide de bombes et d'une arme automatique en Norvège. Je ne reviendrai pas sur les faits, cela n'étant pas le point de cet éditiorial.

Mais, mardi dernier, c'est une autre nouvelle, en rapport direct avec le tragique fait divers, qui était annoncée.

Breivik, aux revendications folles et grotesques, indiquait dans son "manifeste" épais, avoir joué, à plusieurs reprises, et souvent, comme source d'entraînement à des jeux vidéos comme "World of Warcraft" ou "Call of Duty".

Réaction immédiate en Norvège: tout au moins pour le moment, ces jeux sont interdits à la vente.

Cela me fait réfléchir. Est-ce qu'une passion, dans ce cas un jeu vidéo, peut mener à l'isolement social et au coup de folie, un peu comme "et si je le faisais pour de vrai". Bien entendu, la diversité des êtres humains compte certains individus moins en forme psychiquement que d'autres, et qui pourraient se laisser aller. Mais, pour le reste ?

On en revient à ce symbole: "l'interdiction".

L'interdiction, c'est le meilleur moyen de développer l'errance dans la recherche et, automatiquement, la prolifération des addictions pour ces interdits. Là, on en vient à vivre le développement de travers, de comportements aussi étranges que dangereux.

Les jeux vidéos ne sont pas plus coupables que tout le reste. Ce n'est pas un objet (dans la plupart des cas) qui est dangereux, c'est ce que son utilisateur en fait.

J'ai longtemps été en relation, par hobby commun, avec des communautés riches de centaines de membres, se réunissant via Internet, pour vivre et faire encore et toujours progresser cette belle passion que nous avions tous ensemble. Jamais, aucun des membres n'est parti "en vrille". Mais il suffit d'un seul individu, et d'une seule occasion pour que des drames surviennent.

Je pense que la "juste mesure" est, une fois encore, la meilleure des "doctrines" pour éviter un "trop plein" d'usage, car si il y a démesure d'un côté, il y aura débordement de l'autre, c'est inévitable.

Pour vivre bien et mieux, vivons de manière équilibrée, et ce n'est pas seulement une question d'alimentation.

Bonne semaine à tous !

06:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edito, gaume, ardenne |  Facebook |

31/07/2011

Edito

edito_2011.jpgMardi dernier, était diffusé le bien connu film "La machine à remonter le temps". Dans l'actualité tragique de cette semaine, et finalement, dans la vie de tous les jours, en voyant pareille mise en scène, on peut se prendre à rêver.

Comme il serait agréable de pouvoir revenir quelques années en arrière, histoire de prendre cette fois, la bonne décision (sachant ce qu'on sait) au lieu de choisir l'impasse.

Il serait tout aussi merveilleux de se projeter dix ou quinze ans plus tard pour voir si notre avenir est conforme à nos souhaits.

Mais, pareille machine permettrait aussi de précéder l'acte d'un malade mental et, sauver ainsi la vie de dizaines d'innocents.

Il me vient à l'esprit que si ce genre de technologie est à l'étude, par exemple au fin fond du désert du Nevada (Groom Lake), cela servirait avant tout, et même uniquement, les intérêts militaires, donc stratégiques, donc financiers de certains gouvernements. Oui, je dis bien "certains gouvernements" et pourtant je n'évoque aucunement notre pays, ni ceux de nos voisins directs. Sans sortir la carte de la conspiration mondiale, des "black ops", la question reste quand même posée.

Mais pour en revenir à ce film, au final, je ne suis pas sûr que ce serait une bonne chose. A un moment ou à un autre, on aurait sans doute la volonté d'aller voir ... beaucoup plus loin ... Encore plus loin.

Reconnaîtrions-nous ces nouvelles sociétés ? Pourrions-nous nous y adapter ? Serions-on accepté ? Et, si par malchance, la machine venait à faire défaut au moment du retour, à quel funeste sort serions-nous promis ?

Cela n'est pas sans rappeler "L'apprenti sorcier" ... On parvient à une chose, mais si on ne sait plus l'arrêter, la machine s'emballe.

La quatrième dimension reste un axiome pour moi. Et je pense qu'il ne faut pas chercher à changer cela.

Par ailleurs, on peut estimer que cette autre "sphère" fait déjà partie de notre quotidien et se révèle chaque jour au gré de la folie destructrice de certains et de la générosité sans limite d'autres. La nature humaine étant ainsi faite.

Bonne semaine à tous !

06:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edito, gaume, ardenne |  Facebook |

24/07/2011

Edito

edito_2011.27.jpgA l'issue d'un week-end festif pour tout un pays, le nôtre, la fin des vacances sonne pour certains tandis que d'autres sont sur le départ.

C'est aussi çà la vie. Une chose se termine, donne naissance à une autre, un problème monumentalement long et profond semble pouvoir - enfin - se solutionner, mais sans aucune garantie.

Pourtant, tout le monde semble content. Quelques paroles fortes et prononcées avec conviction apportent un peu d'oxygène à la stabilité d'un pays en équilibre précaire depuis plus de 400 jours. Et même, les ardents négociateurs sont assez optimistes pour s'accorder immédiatement deux ou trois semaines de vacances. Rien à dire, la parlotte à longueur de journée, les petits cafés, les biscuits, les piles de fardes cartonnées sous le bras pour entrer dans la voiture et les interviews à n'en plus finir, çà use !

Oui, la vie est belle que diable ! Pas encore de gouvernement authentique ? Mais, ce n'est rien voyons ! La vie continue, on reçoit facture, impôts et autres "contraintes" comme si de rien n'était.

Et puis les vacances ! "Ah, ce qu'on en a bien profité !". " Et bien nous, on part dimanche soir". Les Aoûtiens sont là !

"C'est au mois d'août ta ga da ta ga dou qu'on fait les fous ..." chantait Pierre Perret.

Il est à souhaiter que tous ceux qui le peuvent - ceux qui vont seulement partir - soient vraiment à la fête, et jusqu'au bout.

Je ne sais quel ingrédient s'est ajouté à l'encre de mon stylo, mais quelque chose me dit qu'au-delà du 15 août, on déchantera aussi vite que le moral est remonté circa le 21 juillet 2011.

Bonne semaine à tous !

06:00 Écrit par De Gaume et d'Ardenne - Rédaction dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edito, gaume, ardenne |  Facebook |