23/04/2011

Pépinière la Gaume, le Vert dans tous ses états

logo.jpg

Le « Vert » sous toutes ses formes et dans tous ses états !

 

En Ardenne ou en Gaume, tout le monde connaît les pépinières « la Gaume ».

 

 

 

Située dans le sympathique village de Breuvanne, « la Gaume », c’est la déclinaison du vert, de l’authentique, du naturel sous toutes les formes.

 

Tout le monde la connaît cette pépinière, mais, il y a « connaître » et « connaître ».

 

Nous avons rencontré Yseult LAMBERT, la personne « chargée de communication » au sein de l'entreprise

 

Celle-ci nous emmène à la découverte de cette entreprise qui, depuis 1978, tourne rondement au fil des saisons.

 

Les Pépinières la Gaume, c’est une entreprise sociale, reconnue en qualité d’Entreprise du Travail Adapté et constituée en Société Coopérative à finalité sociale depuis 2005.

 

Un des points les plus importants est de rappeler son but social : l’intégration de personnes moins valides ou en difficultés par le biais du travail en favorisant des activités économiques viables et valorisantes de facto. Une belle et grande valeur ajoutée.

 

Pour preuve, le personnel comprend 95 travailleurs confrontés au quotidien à la réalité du marché et oeuvrant dans plusieurs secteurs :

 

-    Jardinerie, parcs et jardins, piscines naturelles, travaux de lagunage chez les clients, aménagements intérieurs et extérieurs d’habitations avec des matériaux écologiques, maçonnerie traditionnelle,          


Disons-le de suite, vous trouverez des renseignements très complets sur le site de la Gaume ( www.pepiniereslagaume.be )

 

Historique de l’entreprise, une ligne du temps.

 

1978 : La Gaume s’installe à Tintigny et remplace l’entreprise sociale « L’Aube Nouvelle ».

 

1980 : L’entreprise engage 25 personnes adjoint une activité pose de clôtures à celle des parcs et jardins.

 

1989 : la pépinière voit le jour et est destinée à approvisionner en végétaux le département de création de jardins. Véritable vitrine de l’entreprise, elle est la 4è activité de l’ETA après les parcs et les jardins, les clôtures et la maçonnerie. C’est aussi à ce moment qu’Xavier Fournier devient directeur à la demande du CA.

 

1995 : On fait peau neuve. Un nouveau nom pour l’entreprise : « Pépinières la Gaume ». Elle regroupe 4 métiers distincts, chaque secteur ayant son responsable de département.

 

2005 : L’ASBL fait place à une structure commerciale sans pour autant oublier ses objectifs sociaux.

Les Pépinières la Gaume deviennent la première SCRL-FS dans la verte province, en compagnie de deux autres ETA. L’entreprise affirme la nature commerciale de son activité et permet à ses travailleurs d’acquérir une part dans l’entreprise.

 

2008 : On réorganise. L’entreprise conforte ses 4 pôles différents : activités jardinerie (espaces verts), maçonnerie, contrat d’entreprise en paletterie et eco-construction bois. Construction d’un pavillon en éco-construction sous l’égide d’une entreprise spécialisée comme chantier didactique.

 

2009 : Reprise de l’activité culture biologique de légumes pour une consommation de proximité distribués par un réseau coopératif initié par l’ASBL Solidairement.

 

2010 : Les surfaces dédiées à la culture bio sous serre s’agrandissent de 1.000 m²

 

Des projets ? Bien sûr !

 

On prévoit l’installation d’un chauffage à plaquettes de bois pour chauffer la jardinerie, durant cette année 2011.

 

2012 : instauration d’une formation en Eco-conduite, c’est-à-dire enseigner la conduite de véhicules avec plus de sécurité et une consommation bonne pour l’économie et l’environnement.

 

Vert, c’est … vert.

 

L’objectif de l’entreprise est d’intégrer la dimension environnementale dans la totalité des ses activités.

 

L’entreprise se veut critique envers elle-même et analyse les impacts de son activité sur l’environnement.

Les nouveaux outils de communication à la rescousse.

 

Le site Internet  des Pépinières la Gaume a été revu totalement.

 

Depuis lors, l’entreprise envoie une newsletter hebdomadaire à ceux qui en font la demande en s’inscrivant sur le site.


Cette « lettre » électronique » diffuse un conseil pour les jardiniers, un conseil pour intégrer un peu de développement durable dans son quotidien, une publicité pour un événement au sein de l’entreprise. On y parle aussi de conférences organisées par des entreprises ou différents acteurs de la région.

 

On y aborde aussi des parutions en rapport avec les domaines de compétences ou abordant une thématique écologique plus globale.

 

Mais, il y a un «+» !

 

Vous êtes aussi informé des disponibilités en légumes bio !

 

Pour tout cela, une simple inscription via le site suffit.

 

Société commerciale : oui MAIS avec une dimension sociale.


Le choix des activités est guidé par la sélection de métiers valorisants adaptés à la spécificité du personnel en difficulté et peu scolarisé ou formé.

 

Culture biologique.

 

En 10 années, la part du végétal dans la pépinière était passée de 70 à 30 %. Le métier de jardinier–horticulteur mutait.

 

L’entreprise a voulu se re-déployer en développant une activité de maraîchage biologique représentant 1.600 m² de culture sous serres et 1ha50 de culture en pleine terre. Une initiative rendue possible avec le partenariat de l’ASBL Les Grosses Légumes assurant commandes et distribution de production légumière.

 

280 consommateurs adhèrent au projet, le personnel compte à présent deux emplois. De plus, cette activité complète le temps de travail du personnel de la Pépinière.

 

Une mutation permanente.

 

Lorsqu’on visite les Pépinières la Gaume, on est loin de penser à toute cette équipe faite de personnes ayant en tête des objectifs précis.

 

Nous en avons parlé, il y a une dimension orientée vers le commercial, mais, et depuis le départ, il y a surtout cette volonté de toujours vouloir mieux faire en matière d’offres.


De plus, il faut insister sur cette dimension sociétale de l'entreprise, qui intègre les différents piliers que sont l’économique, le social, l’environnemental et la bonne gouvernance.

 

Les Pépinières la Gaume n’ont pas de secret, mais une alchimie permettant de faire de la nature, une amie qui fournira toutes ses plus belles choses à ceux la courtisant avec respect, et à Breuvanne, la Pépinière la Gaume sait y faire.

Les commentaires sont fermés.